Le Vivre ensemble

le-vivre-ensemble-il-suffit-de-le-realiser

Des femmes de confession musulmane ont pris l’expression au mot et organisé un repas entre Vannetais de toutes religions.

 

Vendredi (1er juillet), au coeur du centre commercial de Ménimur. Il est 22 h 16, l’heure de la rupture du jeûne, 27e jour du Ramadan. Dix personnes arrivent, puis vingt, et c’est finalement pour une centaine de convives, venus plus nombreux que prévus, qu’il a fallu trouver des tables et des chaises.

Une centaine de Vannetais, toutes religions confondues, a adhéré à l’initiative d’Élodie, Nour, Nouray, Nahima, Odile et Virginie en venant partager un dîner afin de mieux se connaître et de vivre ensemble un moment de convivialité.

Elles ont organisé cette soirée, soutenues par l’association Les cuisiniers solidaires et approvisionnée en partie par la Banque alimentaire, avec l’objectif d’aller vers l’autre. Nour est ravie que l’espérance de se réunir se soit concrétisée : « Nous souhaitons nous ouvrir aux autres, faire connaître nos valeurs, ce qui n’a pas toujours été suffisamment fait jusqu’ici. Ce soir, nous avons tous fait un pas les uns vers les autres, toutes religions mélangées. C’est une belle surprise de voir tant de monde répondre à cette première invitation. Nous souhaitons renouveler ces rencontres, mais ce qui compte, c’est poursuivre ces échanges au quotidien. »

Des convives de différents quartiers vannetais

Les convives sont venus de différents quartiers vannetais, soit avec une association comme Mine de rien, Les copains d’abord, ou sur simple initiative personnelle. Béatrix habite le quartier des Trois-Rois : « Persuadée que ce repas, soutenu par les cuisiniers solidaires, était une très bonne idée, j’y suis venue seule. Un peu sur la pointe des pieds au départ, je me suis vite sentie à l’aise. J’ai passé une belle soirée pleine d’échanges qui m’ont permis de mieux connaître la religion musulmane. »

 

L’article du Ouest-France dans son intégralité