La résidence Plumey tourne la page du Clos-Vert

la-residence-plumey-tourne-la-page-du-clos-vert

Dimanche, l’association de la résidence Mgr-Yves-Plumey a permis à une cinquantaine de résidents du quartier de préparer et de partager un repas, avec le soutien des Cuisiniers solidaires.

 

Créée cet été, l’association de la résidence Plumey veut tourner la page du quartier du Clos-Vert, marqué par les dégradations, vols et incivilités, en tissant de nouveaux liens entre ses habitants.

L’initiative

L’association de la résidence Mgr-Yves-Plumey est née d’une rencontre entre deux personnes désireuses de tourner définitivement la page du Clos-vert, quartier si souvent dénigré par le passé, et de réhabiliter l’image d’un lieu où il peut faire bon vivre.

Cédric Masset, président de l’association, est arrivé voici quelques mois, portant un regard neuf sur le quartier. Michèle Garel, secrétaire, vit à Plumey depuis de nombreuses années et connaît bien le lieu et ses habitants. « Maintenant que nos logements sont réhabilités, devenus confortables, nous vivons mieux, plus détendus. Nous souhaitons tourner la page du Clos-Vert, nous sommes plus disponibles pour partir sur des projets constructifs. Nous sommes conscients d’habiter dans un endroit calme de la ville, où chacun peut vivre agréablement. »

Une association pour soutenir et conseiller

La nouvelle image du quartier sera le reflet des liens que l’association souhaite tisser entre les habitants. Pour cela, elle s’est déjà fixé plusieurs missions : « Bien sûr, nous organiserons des événements festifs comme aujourd’hui, afin de créer du lien et de sortir des personnes de leur isolement. Mais nous souhaitons aller au-delà, en conseillant et soutenant les locataires en cas de litiges. Nous sommes un relais d’informations pour les personnes seules. D’ailleurs, nous avons intégré un groupe de réflexion organisé par le CCAS », explique Cédric Masset.

Tous les adhérents de l’association de la résidence Mgr-Yves-Plumey savent que, sortir le quartier de l’impasse, dans laquelle il s’est isolé, se fera en allant vers les autres. Aussi, d’ores et déjà, des événements ou animations sont prévus en partenariat avec l’Amisep, avec les Cuisiniers solidaires, solide partenaire, les Blouses roses, le Café de l’atelier.

Aujourd’hui, Laurie, Aurore et la majorité des habitants du quartier ont un seul et même souhait : celui de tourner une page et de créer du lien entre voisins. L’association est là pour les aider à y parvenir.

Contact : tél. 07 61 45 85 09.

 

L’article du Ouest-France ici